Savon saponifié à froid, comment bien le choisir ?

Le savon saponifié à froid offre un produit d’hygiène naturel, il est écologique et moins cher qu’un gel douche, c’est un produit sain et donc zéro déchet, autant de raisons qui doivent vous inciter à vous intéresser à ces bons savons qui, toutefois, méritent aussi votre attention au regard des nombreux produits proposés sur le marché.

Un savon saponifié à froid, c’est quoi exactement et comment s’assurer que le produit est entièrement naturel ?

Pour tout savoir et pour bien choisir son savon saponifié à froid, suivez le guide…

savon-saponifie-a-froid-artisanal

C’est quoi exactement la saponification ?

Avant même de parler de saponification, commençons par rappeler de quoi est fait un savon. Un savon est fabriqué à partir d’un corps gras comme une huile végétale et d’un agent alcalin comme la soude, la cendre ou la potasse. C’est donc le mélange de ces deux ingrédients qui va entraîner le processus de saponification.

Ce mélange et ce procédé donnent naissance à la glycérine qui, au choix, est retirée ou laissée dans ce mélange. On parle aussi de saponification à froid et de saponification à chaud, qu’en est-il exactement là aussi ?

Le processus de saponification peut être accéléré par la chaleur, ainsi, certains savons sont cuits au chaudron c’est le cas des savons de Marseille ou savons d’Alep qui sont donc saponifiés à chaud. Les éléments, huile végétale et agent alcalin, soude, sont donc chauffés à environ 100°C et ce, durant plusieurs heures tout en étant remués régulièrement, ce qui accélère la réaction.

L’huile d’olive est fréquemment utilisée tout comme l’huile de coco ou l’huile de palme dans la saponification à chaud car ces huiles ont la particularité de résister à la chaleur.

Avec le procédé utilisé, la pâte qui est extraite est ensuite lavée avec de l’eau salée et cette opération est renouvelée plusieurs fois. Ce processus a tout de même tendance à dégrader un peu les propriétés des huiles, ainsi et même si les savons de Marseille ou d’Alep sont de bons produits, ils ont quand même tendance aussi à assécher la peau, faute de glycérine, qui s’échappe quand la pâte est lavée à l’eau. Ce qui n’est pas le cas dans le procédé de saponification à froid et c’est la raison pour laquelle, on privilégie ce procédé pour des savons doux, non agressifs et donc très naturels.

Pour le processus de saponification à froid, le travail se réalise à température ambiante, on tiédie simplement quelques ingrédients comme l’huile de coco, cire d’abeille, beurre de karité ou de cacao, pour qu’ils aient une texture plus liquide. Les ingrédients sont donc mêlés à la soude et sont mixés ensembles. Dès que l’épaississement de la mixture se fait sentir, on la verse dans des moules où le procédé de saponification pourra tranquillement se terminer.

Lorsque le savon est bien durci, ce, au bout généralement de 4 semaines, il peut donc être démoulé et découpé. Sur le plan économique le savon saponifié à froid est donc moins rentable qu’un savon saponifié à chaud, mais par contre il présente l’avantage de conserver toutes les propriétés des ingrédients, huiles végétales, beurre végétaux, laits, et, par ailleurs, la glycérine est conservée et c’est elle qui adoucit la peau, d’où l’avantage de choisir un savon saponifié à froid.

Pour la toilette quotidienne un savon saponifié à froid n’agresse pas la peau, il est particulièrement recommandé aux peaux grasses ou à tendance acnéiques, mais dans l’ensemble conseillé pour tous types de peau. On utilise le savon aussi bien pour le visage que pour le corps, la peau ne tiraille pas.

D’un point de vue coût, les savons saponifiés sont un peu plus chers mais restent toujours plus économiques que les gels douche. Avec une jolie boîte à savon, votre savon saponifié à froid vous accompagnera partout.

La vigilance sur les produits s’impose car certains fabricants font passer des produits pour naturels alors que si l’on y regarde de plus près ils ne le sont pas tant que cela, il convient d’être informé et de lire les étiquettes des compositions des produits. C’est bien parce que de nombreux consommateurs n’y prêtent pas attention que ces “tromperies” se passent.

Déjà, un savon saponifié à froid, évitera l’utilisation de graisses animales et de l’huile palme, il convient de le savoir. Pour l’huile de palme ce n’est pas à cause de mauvaise propriétés car elle en a, c’est simplement pour un question d’écologie car sa production entraîne des déforestations, c’est donc la raison qui fait qu’elle est évitée.

En bref, si vous voyez dans la composition de votre savon apparaître des mentions comme sodium palmate / sodium palm kernelate (huile de palme) ou sodium tallowate (graisses animales), évitez ces produits. Ayez cette vigilance y compris pour les savons qui sont proposés en pharmacie.

Pour bien comprendre entre le travail artisanal et le travail industriel, il faut savoir que les savons industriels sont fabriqués à base d’une pâte toute prête souvent et principalement composée d’huile de palme ou de graisses animales et sans glycérine car il est plus rentable de la revendre aux industries cosmétiques, de plus, elle encrasse les machines et provoque des pannes. La glycérine est ajoutée uniquement dans le cas des savons surgras mais elle est présente en faible quantité et souvent sous forme synthétique, autant dire que finalement le savon dit surgras n’a pas vraiment de quoi se faire valoir en tant que tel !

Bien souvent aussi, les appellations bio ne présentent pas plus d’avantages, seuls les ingrédients sont bio mais les composants et agents sont souvent ajoutés pour les produits vendus en grande distribution. Donc, pour finir, rien ne vaut un véritable savon artisanal réalisé à la main et par le procédé de saponification à froid.

Dans la composition d’un savon naturel, généralement la soude ou agent alcalin n’est pas spécifié, seules les huiles, les beurres, les laits et les ingrédients utilisés sont notés.La plupart des artisans savonniers indiquent les ingrédients en français, le savon de bonne qualité est estampillé SAF la découpe du savon est réalisée de façon artisanale. Préférez les produits au label Nature & Progrès pour acheter un savon artisanal de bonne qualité.

Que penser des savons surgras et notamment au lait d’ânesse ?

En tout état de cause et, peu importe le savon, saponifié à froid ou à chaud, un savon pur dispose d’une formulation qui reste très simple. Les ingrédients d’un savon pur sont naturels et offrent ainsi des produits hypoallergéniques qui peuvent ainsi convenir à tous y compris pour les bébés et pour toutes les personnes qui ont des peaux fragiles.

Beaucoup de recettes de savons incorporent dans leur composition, des additifs qui sont plus ou moins naturels quelquefois, on y retrouve ainsi et parfois des huiles essentielles, des épices comme du curcuma, du beurre de karité, de l’argile, ou du lait d’ânesse, et chacun de ces ingrédients prétendaient offrir des solutions miraculeuses, alors que faut-il vraiment en penser ?

Rien de spécial, si ce n’est que les miracles ne sont que pures allégations, pour vendre un savon surgras enrichi en huiles et/ou en beurres, les industriels notamment sont toujours prêts à tout ! On constate souvent qu’un savon surgras, malgré toutes les promesses qu’il peut faire, laisse sur la peau un léger film qui empêche la sensation de tiraillement après la douche ce qui est donc plutôt positif, mais un savon naturel saponifié à froid offrira aussi les mêmes bienfaits, pourquoi payer plus cher ?

Le savon artisanal saponifié à froid qui conserve donc la glycérine a des vertus adoucissantes et hydratantes, un surgraissage d’un tel savon pourrait provenir de la non transformation d’un ingrédient ou d’un surplus des huiles ou beurres ajouté.

En résumé, tout ça pour dire, qu’il vaut mieux éviter les savons surgras industriels et même si ceux-ci sont vendus en pharmacie. Pour les savons aux huiles essentielles et dans un savon saponifié à froid puisque les huiles essentielles n’aiment pas du tout être chauffées, ils apportent un parfum agréable et des propriétés qui peuvent aussi régler de nombreux problèmes de peaux comme l’acné ou l’eczéma, bien sûr, les enfants et les femmes enceintes devront éviter ce type de savon.

Pour le savon au lait d’ânesse, répondant bien sûr à la fameuse légende sur Cléopâtre et même si de nombreux produits cosmétiques mettent aussi en avant cet ingrédient particulier, il faut savoir qu’aucune preuve scientifique n’a été faite sur toutes les promesses annoncées sur le lait d’ânesse, pour une bonne qualité, choisissez un savon ou un produit cosmétique avec le label Nature & progrès.

Vous pouvez désormais acheter un savon saponifié à froid en toute connaissance de cause, n’hésitez-pas !