L’utilisation du cuir dans l’ameublement

Très en vogue dans l’univers de la décoration d’intérieur, le cuir est indissociable à un style d’aménagement moderne. Cette matière donne du caractère au mobilier et promet un confort optimal pour la famille. Elle allie prestance et esthétisme et surtout, elle offre un lieu de cocooning idéal pour se détendre. Faisons le tour sur l’utilisation du cuir dans l’ameublement.

utilisation du cuir dans l'ameublement

Les cuirs proposés dans les magasins

Étant un élément de prédilection pour les designers, le cuir orne vos mobiliers sur toutes les coutures. Les évolutions des techniques de tannage accroissent également la possibilité de transformer la matière. Même la table basse dans le living se dévoile en cuir.

Le charme de ce produit vous enchante et les arguments du vendeur sont captivants. Toutefois, comme le cuir véritable coûte cher, il s’agit d’un investissement de taille. Ainsi avant de se jeter dans l’eau, il est préférable de bien étudier le produit pour échapper au mauvais choix et au remords.      

Les inscriptions obligatoires sur le mobilier

En général, un affichage obligatoire circule sur tous les mobiliers vendus et exposés dans un magasin d’ameublement. En entrant dans le lieu, vous définir la qualité de l’article, pensez à vérifier ces étiquetages. Ces dernières sont régies par le code de la consommation en vigueur. Et presque la totalité des boutiques et des entrepôts l’utilise. Sur cette liste s’inscrit :

  • Les matières premières employées dans la conception du mobilier.
  • Le designer qui l’a dessiné.
  • Le nom du fabricant ou l’enseigne du distributeur.
  • L’origine du cuir.
  • Les finitions dont bénéficie la structure.

D’autres astuces existent également pour définir la qualité de l’article : la norme NF. Les produits qui affichent ce label ont été testés. Ils manifestent une forte résistance au temps et supportent des conditions de vie extrêmes, ce qui confirme leur solidité et leurs immuabilités.  

Les différents types de cuir

Pour appréhender la qualité du cuir, découvrez avec nous les multiples variétés qui existent sur le marché. Leur spécificité part de leurs origines. En général, le cuir vient des animaux. Ces modèles sont les plus appréciés et les plus reconnus du grand public. Ces dernières années, une nouvelle déclinaison fait son apparition. Le cuir végétal ou le « crust » se construit petit à petit une place au milieu de cet univers.  

Les designers ont tendance à se tourner vers les différents types de cuir suivants.

Le cuir pure aniline

Estimé de valeur, ce dispositif est le plus apprécié de tous. Il se distingue à travers sa consistance douce et sontoucher naturel. Il promet un confort d’assise optimal. Ainsi, il constitue ce qu’il y a de mieux en tant que canapé ou fauteuil. L’aniline est conçue à partir des plus belles peaux d’animaux. En ces raisons, c’est la qualité pure.

Le lipano

Ce modèle affiche une structure légèrement teintée. Une fine couche de pigmentation s’étend et couvre la face supérieure du cuir. La fleur naturelle du produit a été légèrement traitée. Et au final, le résultat est bluffant. Le produit qui en ressort concilie beauté, qualité, et surtout confort à l’usage.

Pour des informations complémentaires sur l’univers du cuir, vous pouvez consulter le très bon site spécialisé tradition-cuir.fr.

Le cuir très pigmenté : Le Célia, la Fuerte, le Larido, le Konia

La plus accessible de tous, cette déclinaison est formée et solidifiée, par une large couche de pigments. Ce détail lui confère un rendu plus pratique. La matière est convertissable à tous les besoins et les styles voulus. Aussi, elle est adaptée à une utilisation intensive en raison de sa résistance et de sa facilité d’entretien. Pour une famille avec des enfants aux bas âges, ce modèle constitue l’idéal en termes de praticité et de prix.

Le cuir à fleur corrigé ou réctifié

Il s’agit d’un cuir côté peau. Ces défauts sont masqués avec un léger ponçage et l’ajout d’une pigmentation superficielle. Avec ces détails, vous n’en doutez pas, ce cuir n’est pas de qualité supérieure. Toutefois, avec les soins et les traitements apportés, il manifeste une grande résistance. Cela le rend commode et pratique pour le quotidien.  

Le croûte de cuir ou Le Nubuck

Ces deux déclinaisons vieillissent mal et sont loin d’être solides. Beaucoup de consommateurs les considèrent comme des articles bas de gamme. En ces raisons, elles ne conviennent pas pour l’ameublement.

Le faux cuir d’ameublement : est-ce une alternative à envisager ?

De plus en plus généralisé, le faux cuir est courant sur le marché. Il possède des qualités robustes et esthétiques. La majorité a été conçue à partir de toile de coton, de polyester et de polyuréthane. Les acheteurs se tournent vers ce choix pour d’innombrables raisons, et cela concerne généralement le prix.  

La provenance de la peau

Dans la plupart des cas, le cuir est obtenu à partir de peau d’animaux. Les plus prisés viennent du bovin : de la vachette, du taureau, du buffle ou du veau. Il y a aussi les modèles qui dérivent du capriné : la chèvre, le chevreau. N’oubliez pas non plus les équidés : le cheval et le poulain. D’autres déclinaisons découlent de l’ovidé : du mouton et de l’agneau. Et en dernier, il reste ceux d’origine du porcin : le pécari et le porc… 

Son épaisseur

Pour assurer la qualité du produit, la peau utilisée pour concevoir le cuir possède une épaisseur de 1,4 mm au minimum. Avec cette densité, la consistance du dispositif est optimale pour confectionner une meilleure finition. La qualité est également au rendez-vous parce que la matière reste douce et robuste à la fois.  

Le grain du cuir

Comme le cuir se distingue grâce à sa texture, son allure et sa douceur, vous devez apprendre à différencier les diverses sortes de grains.

  • Le gros grain possède des motifs assez tape-à-l’œil. La surface est ornée par des impressions ovales qui donnent du style à la structure. Ce modèle bénéficie d’une robustesse élevée. Toutefois, il manque de douceur.
  • Le grain compact manifeste une facette toute douce, légère et en même temps solide. La surface est lisse.
  • Le grain fin montre des imprimés sobres, mais serrés.    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *