Voyage à vélo, comment le préparer ?

Le voyage à vélo tente de plus en plus, afin de savoir bien préparer un long périple à vélo, voici quelques pistes à suivre.

La préparation de l’itinéraire, la cadence à prévoir, les équipements indispensables, et les diverses astuces à connaître, une chose est certaine, un long voyage à vélo ne s’improvise pas !

voyage-a-velo

Les préparatifs d’un voyage à vélo

Généralement, quand on envisage de faire un long voyage à vélo c’est déjà que l’on est bien entraîné !

En effet, le périple en kilomètres et à vélo ne s’improvise pas, il convient de prévoir l’itinéraire qui sera conforme aux capacités et au niveau du cycliste.
Dès lors que vous connaissez votre destination, il faut rechercher via internet des cyclistes qui peuvent déjà avoir fait ce parcours. Pour cela, les forums, les blogs des passionnés sont parfois de bonnes sources d’informations. Ensuite, il faut songer aux cartes ou à la configuration d’un compteur de vélo qui pourra vous aider pour une bonne géolocalisation et poursuivre la route sans erreur. Ceci dit, GPS ou non, les cartes papiers restent de rigueur. Avec le GPS, s’il peut vous porter secours à certaines occasions, celui-ci n’empêche en rien la préparation de l’itinéraire. Une bonne info pour connaître le dénivelé d‘un parcours, une info pas toujours évidente à trouver, voir le site www.bikeroutetoaster.com.

Pour connaître le nombre de kilomètres de votre itinéraire, vous pouvez également cliquer sur « summary ». Pour estimer la cadence à suivre il faut déjà connaître le nombre de kilomètres que vous êtes capable de faire par jour, il faut cependant prendre en compte le chargement du vélo quand il s’agit d’un long voyage. Bien sûr, l’entraînement reste important, on ne se lance pas dans un long voyage à vélo sur un coup de tête !

Les équipements à prévoir

Pour un long périple, il est donc primordial d’avoir un équipement robuste donc il convient d’avoir ou d’investir dans un bon vélo. Evidemment, le bon matériel représente un coût mais sur la durée et la volonté d’aller loin à vélo il vaut mieux opter de suite sur un équipement sur lequel on peut compter. Pour le vélo le choix reste entre un vélo de randonneur ou un VTT, chacun voit selon ses préférences et selon son budget. Souvent un vélo de ville est mieux équipé qu’un VTT, ainsi si vous n’avez pas l’intention de vous aventurer dans la boue ou sur des terrains un peu accidentés, il sera un excellent choix. La taille des roues est importante également, selon votre périple elles doivent être adaptées. 26” ou 28” sont les tailles les plus utilisées. Le système de freinage par patins se répare plus facilement en cas de problèmes ce n’est pas le cas des systèmes de freins hydrauliques ou freins à disques.

Pour la question de confort, il faut veiller à la selle, au guidon et aux pédales. Ces équipements sont très importants pour faire une longue route. Bien sûr les pneus doivent aussi être adaptés selon la route ou la piste et selon le type de vélo.

Il faut toujours prévoir des pneus de rechange de même le kit de réparation (démonte-pneus, chambre à air, pompe, rustines, râpe, colle, outils).

Ensuite pour les bagages il est possible d‘opter pour des sacoches ou une remorque voir les deux, tout dépend du bon équilibre que vous aurez aussi sur un vélo chargé, il faut avoir l’habitude de rouler en charges.

Bien sûr une remorque selon son chargement est tirée, il faut donc prendre en compte le poids total de la remorque, celui-ci pèsera sur les jambes. Les sacoches sont moins encombrantes, elles sont plus légères et restent très pratiques. Deux sacoches de vingt litres à l’arrière et deux de 10 litres à l’avant sont conseillées pour les longs périples. Il est nécessaire de choisir des sacoches imperméables.

Le compteur kilométrique, un porte-bidon, un filet élastique, un retroviseur, des poignées ergonomiques, des gants, des garde-boue sont aussi des accessoires à avoir, pour les vêtements, il faut que ceux-ci soient légers et bien imperméables de même il faut des chaussures adaptées.
Ne pas oublier, de la corde, des aiguilles, une trousse à pharmacie, des pinces à linge, du ruban adhésif, des sacs plastiques, une boussole, des colliers colsons ou rilsan, des épingles de sûreté, des collations adaptées.

Bien vérifier l’état général du vélo avant le départ, et à vous la route et l’aventure à vélo !

Bon voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *