Quel choix pour les matériaux d’impression 3D ?

De nos jours l’imprimante 3D est très présente dans les foyers français, il n’y a donc pas uniquement des professionnels qui font l’acquisition d’une telle machine, même si les niveaux des imprimantes 3D ne sont forcément pas les mêmes non plus. Mais ce qui nous intéresse plus particulièrement ici, ce sont les matériaux qu’il faut utiliser pour une imprimante 3D. Si le choix de l’imprimante reste important, le choix du matériau l’est tout autant. Parmi le PLA, l’ABS, le PET et le nylon, nous avons testé pour vous…

impression-3D-materiau

Que faut-il prendre en compte pour choisir son matériau ?

En effet, dans le choix du matériau il convient de considérer plusieurs choses, à savoir, la facilité d’impression, ce, pour que la matière utilisée adhère bien au plateau de l’imprimante et facilite ainsi l’alimentation de la machine. Ensuite, le visuel est important également, il faut que le rendu final soit à la hauteur de vos attentes.

Puis l’élongation soit la longueur maximale de la réalisation en 3D. Il y a aussi la résistance au chocs, notamment pour des pièces qui doivent être fonctionnelles, il faut donc s’assurer d’une bonne résistance.

La résistance à la chaleur est aussi un facteur qui détermine le choix du matériau, la pièce ne doit pas craindre la chaleur pour ne pas risquer une déformation.

Enfin, ne pas oublier l’aspect isotrope, caractérisé par l’adhérence entre chaque couche du matériau.

Parmi les meilleurs matériaux d’impression 3D on trouve : 

  • Le PLA : Il offre tout d’abord une excellente qualité visuelle. C’est un polymère qui reste facile d’utilisation, toutefois, il n’est pas très résistant aux chocs et à la chaleur, de même il n’offre pas une très bonne élongation, il est donc principalement utilisé pour des pièces simples et le plus souvent qui servent à des expositions, pas trop en utilisations. 
  • L’ABS : C’est un matériau sensible aux UV et il génère de la fumée et une odeur lors de son utilisation à l’impression, il est moins aisé à l’utilisation mais offre par contre un matériau robuste et résistant. 
  • Le PET : ce matériau propose une excellente résistance à l’humidité, aux chocs et à l’abrasion. L’adhérence entre les couches est satisfaisante également, par contre il dispose d’une faible élongation à la rupture.
  • Le nylon : Ce matériau est très apprécié pour sa simplicité d’utilisation et son élongation à la rupture. Par contre, il ne résiste pas à la chaleur, et à contrario il résiste bien aux chocs. Il n’offre pas une très bonne adhérence entre les couches.

Selon le projet, il est donc difficile d’annoncer quel sera le meilleur matériau, tout dépend surtout de son utilisation à venir…

Recherche et développement avec l’impression 3D ?

Effectivement, l’impression 3D est une excellente source pour les PME ou PMI qui doivent faire de la recherche et du développement. Surtout sur l’aspect financier qui est bien moins avec l’utilisation de ce procédé 3D. Les méthodes souvent onéreuses et ancestrales de l’industrie peuvent ainsi et désormais être mises de côté. Il existe ainsi et pour cela de très nombreux prestataires, comme Silex3D qui peut servir toute la France (Paris, Lyon, Marseille …), qui peuvent ainsi accompagner de nombreux projets industriels.

Ces prestataires connaissent parfaitement les procédés 3D et peuvent ainsi gérer de nombreux projets d’impression 3D et toutes les retouches souvent nécessaires.

Pour des productions de petites séries, de moyennes ou grandes séries, tout est réalisable et ces processus, pour cela, sont de plus en plus convoités.

’impression 3D n’est pas encore au bout de ses limites et de belles surprises nous attendent sans doute encore ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *